Se connecter

Retour sur les Championnats du Monde à Bâle

En cette phase de qualification olympique, Léa Palermo nous parlera de sa préparation et de ses tournois. Etape 9 : les Championnats du monde à Bâle.

"Petit retour sur les Championnats du Monde, terminés depuis maintenant un peu plus de deux semaines.
Nous abordions forcément avec Delphine ces Championnats du Monde avec beaucoup d’ambition, au vu de nos dernières performances qui nous montraient que nous étions très proches de pouvoir passer plusieurs tours sur des tournois de cette envergure. 
 
Après être facilement rentrées dans notre compétition face aux Américaines, nous savions que la performance a réaliser était contre les soeurs STOEVA, au 2ème tour. 
Pour être honnête, nous commençons à vraiment bien connaître cette paire, ainsi que le style de jeu qu’elles souhaitent imposer sur le terrain. 
Après les avoir jouées à plusieurs reprises, à la fois dans des salles lentes comme des salles rapides, nous savions que Bâle pouvait nous donner une chance (grande salle donc salle lente) de faire un très bon match.
 
Après avoir été dominées au premier set par leur jeu d’attaque, nous avons su faire jeu égal au 2ème set, en utilisant notre créativité, nos variations en attaque et nos qualités de défense. 
Le 3ème set, pourtant au coude à coude jusqu’à 11/8, se joue purement sur le plan physique sur la 2ème partie du 3ème set. Ces joueuses sont bien plus costauds que nous dans la durée et auraient pu jouer encore longtemps de cette manière ; c’est-à-dire sans prendre de risque, sans varier leurs attaques et en nous faisant travailler le plus longtemps possible, jusqu'à obtenir une faute de notre part. 
 C’est bien le problème lorsqu’on se trouve face à une paire de ce style. Rien ne se passe techniquement et la base de leur jeu ne se fait QUE sur le plan physique. J’en suis persuadée, nous sommes meilleures qu’elles techniquement et faisons bien plus de choses qu’elles avec notre raquette. Je suis fière de produire ce style de jeu et c’est grâce à notre culot que nous avons su les bousculer sur un set et demi, en leur montrant que nous avons progressé dans notre domaine. 
Pour rien au monde je ne souhaiterais m’enfermer dans un jeu physique où mon but premier est d’épuiser mon adversaire pour pouvoir gagner. Mon but à l’entraînement est de maintenir un niveau de créativité suffisant pour tenter de mettre mon adversaire à 5m du volant. Pour moi, c’est ça le Bad et je bosse tous les jours dans cette direction :-) 
 
Après 1h20 de match et 21/10 au 3ème set, je me sens simplement frustrée de ne pas avoir pu les inquiéter un peu plus sur la 2ème partie du 3ème set, mais me sens aussi fière de ce que nous produisons techniquement et tactiquement avec Delphine. C’est un style de jeu que j’aime mettre en place et sur lequel j’aime réfléchir au quotidien. Beaucoup de personnes sont venues nous voir après notre match pour nous dire qu’elles avaient apprécié le spectacle ; et franchement, c’est aussi pour ça que je m’entraîne !!
 
Rendez-vous maintenant dans quelques semaines (du 17 au 22 Septembre), en Chine pour le Super 1000 à Changzhou, où nous sommes opposées au premier tour à SEINEN/PIEK, n°25 mondiales."
 
Léa
 
PS: L'un des avantages de jouer les Championnats du Monde à Bâle, c’est d’avoir ses plus grands fans pas loin, la famille :-)