Se connecter

Portrait de Mickaël Delaporte

Cette fois-ci, c'est au tour de notre Président !


Bonjour Mickaël,        

Après notre équipe de Nationale 2, c'est à ton tour de passer en interview. Depuis cette année, tu es notre nouveau Président et mentor. Afin de mieux te connaître, pourrais-tu s’il te plaît répondre à nos questions (sérieuses ou non) ?

Pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Je mesure 1m78 et pèse 74kg (en fonction des saisons). Je suis né à Lyon, mais j’ai grandi dans la commune rurale de Régny à côté de Roanne (ville de la Praluline et de Troisgros).

Petit, j’étais assez « agité » et le médecin a conseillé deux choses à ma mère :
- terminé, le café au lait au petit-déjeuner
- pratique d’un sport indispensable

Du coup, j’ai eu une enfance assez sportive. Je débute le foot à 6 ans (à mon époque c’était ça ou basket en termes de sports collectifs). J’ai eu la chance d’avoir un instituteur qui nous poussait à faire du sport (cross, athlétisme, tennis de table) sur toute la primaire. L’UNSS m’a fait découvrir et apprécier pas mal d’autres sports comme le hand, le volley et bien sûr le badminton, sports que je pratique le mercredi après-midi avant mes cours de tennis.

Retenir mes coups me frustre et passer mon temps à ramasser les balles me passionne moyennement… du coup j’arrête le tennis au bout de 3 ans.

Après un Bac L, j’enchaîne avec 2 années de STAPS à St-Etienne, puis me réoriente vers le Commerce International toujours à St-Etienne.

En 2003, je trouve du travail sur Lyon Vaise et recherche un sport sans contrainte qui me permette de m’entretenir physiquement… Habitant sur Lyon je ne pouvais pas m’entraîner la semaine avec mon club de foot du 4-2.

En 2004, je m’inscris par défaut à Villeurbad (plus de place au BACLY), puis en 2005 première licence au BACLY sous l’ère Rudy Cottin.

En 2008, j’arrête le foot après 25 ans de pratique.

A partir de 2009-2010, j’envisage plus sérieusement le bad en essayant de progresser et de faire régulièrement des tournois.

En 2012, j’intègre le Comité Directeur sous la Présidence d’Anthony Martin, puis je prends la Présidence du club le 1er août 2018.

Entre-temps je me suis marié, eu 2 filles et j'ai validé un Master 2 en éco, droit, management et gestion de projets.

Volontairement, je ne m’étends pas sur mon travail, car après plusieurs tentatives il s’avère que celui-ci revêt un intérêt assez relatif.

Un mot pour décrire le BACLY ?

Kamoulox Sourire. Plaisir… ça l’a toujours été pour moi.

Ton plus beau souvenir au club ?

Les premiers échanges avec mes filles à Ferber… En espérant être encore valide pour faire quelques tournois avec elles dans quelques temps !

Que souhaites-tu apporter ou changer en tant que Président ?

De la mixité, le retour d’une certaine convivialité et être plus attractif vis-à-vis du public féminin.          

Quelles actions souhaites-tu mener pour faire évoluer le club ? 

Pour plus de convivialité, certains m’ont suggéré un vestiaire mixte mais j’ai quelques doutes… Plus sérieusement, le retour du défi interne devrait contribuer à la mixité. En ce qui concerne la convivialité, certains membres ne manquent pas d’idées (tournois à thème, soirées pizza…), à voir ce qui sera retenu. Enfin, pour le public féminin, des créneaux ouverts aux compétitrices de la Métropole et d’autres actions à venir.          

Ton geste technique préféré ? 

Dégagé revers croisé fond de court dans le retard... Sinon un truc que je maîtrise : le reverse slice.  

Ton tableau préféré ? 

« La jeune fille à la perle»… désolé. Le mixte est mon tableau préféré, mais après une saison complète à ne faire presque que ça (à l’entraînement, en tournoi et en IC), j’ai besoin de ralentir et aussi de prendre des points en DH. Le Simple étant, pour moi, juste un moyen d’avoir plus de régularité et de physique pour les deux autres tableaux.

Ton ou tes partenaire(s) préféré(s) ? 

Christinna Pedersen et Lee Yong Dae… Je voulais les remercier car j’ai énormément appris auprès d'eux Content 

Qui a le pire look (son style fait peur comme ta sœur :) ) ?

Un adhérent qui porte des chaussettes de contention, une gaine abdominale et un t-shirt moulant, mais dont je tairai le nom pour ne pas le vexer ! Après avec mes t-shirts orange et jaune fluo, je suis pas mal non plus dans mon genre.       

Avec qui irais-tu chanter au karaoké ? 

Y’a un nom qui me vient directement à l’esprit en lisant la question : Martin Longpré. Je nous vois bien chanter du Garou, du Patrick Sébastien ou La reine des neiges. Après, un Karaoké avec Jean Marc C., Eve L. ou Quentin R. ça doit être fun !           

Qui a la plus belle coupe de cheveux (cite quelqu'un qui a des cheveux par contre) ?

Mince un mec avec des cheveux ?! Je serais parti sur Jocelyn V. (mon pseudo frère) ou François M. Du coup, je dirais un ancien Président, un ancien meilleur joueur du club, le presque doyen du club et l’ancien capitaine de l’équipe 2 vétérans.    

Si un jour on s'invite chez toi, quel est le plat que tu cuisines le mieux ? 

Pour les végétariens comme Cédric Z. Complice, je dirais des lasagnes aux épinards frais, butternut, morbier (meilleur que la cancoillotte), quelques châtaignes et graines de courge (pour le croquant comme dirait Cyril Lignac)).
Sinon pour ceux qui gagnent leur défi (comme Guillaume T.), je peux proposer du confit de canard aux pommes de terre, coings, oignons et crème de cassis.         


Quel est ton film préféré ? On ne sait jamais si on a un rencard avec toi !

Très difficile. Il y a tellement d’excellents films dans différents registres et dans tellement de pays (Swimming with sharks, Angel heart, The invitation, Gattaca, Old boy, Au nom du père, A girl like her, The mist, Me and Earl and the dying girl, El Cuerpo, We Need to Talk About Kevin, Polisse…). Mais mon plus gros choc a été et reste Seven.     

Chanson préférée ? Artiste préféré ?

Sans aucune hésitation : "Fous ta cagoule" de Fatal Bazooka Complice. Pour de vrai, je dirais "Delicate", "We don’t eat" ou "Mistral gagnant". Pour l’artiste, je dirais Renaud, même si au final je ne l’écoute pas si souvent que ça.       

Pour notre culture personnelle, ça change quoi d'être Vétéran ? 

La récupération est nettement plus difficile, du coup il faut savoir gérer son effort. Après je me dis que je suis meilleur au bad aujourd’hui qu’il y a 5 ans (enfin j’ai l’impression), donc c’est plutôt cool. 

Merci de ton temps et à la prochaine sur les terrains !